L'enseignement supérieur sur le territoire du Grand Paris

Aménagements divers, grands travaux et réorganisations, le projet du Grand Paris est en passe de modifier profondément le paysage urbain de la capitale et de sa région. L'enseignement supérieur n'échappe pas à ces changements qui visent à moderniser les infrastructures et à apporter plus de cohérence aux Parisiens comme aux habitants des 130 communes concernées. 

Une destination universitaire de premier ordre

Le Grand Paris compte sur son territoire pas moins de 17 universités, 600 000 étudiants et 70 000 enseignants-chercheurs. Des chiffres qui font de Paris et sa région une destination universitaire de dimension internationale. Si l'excellence parisienne et francilienne en matière d'enseignement supérieur attire de nombreux étudiants français et étrangers, les infrastructures nécessaires à leur accueil demeurent insuffisantes ou s'avèrent vieillissantes. Dans la compétition internationale que se livrent les établissements d’enseignement supérieur, Paris et l’Ile-de-France entendent conserver leur attractivité et même l'améliorer. Le projet du Grand Paris donne l'occasion de rebattre les cartes et dégage les budgets nécessaires à une amélioration significative du cadre de vie estudiantin. Ce dernier est trop souvent mis à mal par l'offre inadaptée en matière de transport ou de logement et par des infrastructures pédagogiques vieillissantes. Il s'agit notamment de faire pleinement rentrer l'université parisienne et francilienne dans l'ère numérique et mondialisée.

Dessiner le Grand Paris universitaire

D'ici 2020, l'Etat devrait construire pas moins de 4 000 logements étudiants supplémentaires, les Crous devraient améliorer leur offre de restauration, les infrastructures sportives seront rénovées, les bibliothèques et leurs fonds documentaires modernisés tandis que l'hébergement de qualité des professeurs étrangers sera développé. Les infrastructures générales comme le Grand Paris Express ou le plan sport et Grand Paris profiteront aux étudiants et aux enseignants comme aux habitants des communes concernées. Les universités se réorganiseront pour offrir un fonctionnement plus simple et plus efficient.

Ces efforts significatifs devraient améliorer l'offre universitaire française à l'internationale. En se donnant les moyens de devenir une vitrine de l'excellence universitaire française, le Grand Paris entend progresser dans le classement de Shanghai qui chaque année matérialise la compétition internationale en matière d'enseignement supérieur. L'ambition est claire : dessiner un Grand Paris Universitaire cohérent, performant et attractif.

Des nombreux projets du Grand Paris, le volet universitaire n'est pas des moindres. La qualité de l'enseignement supérieur s'impose comme un enjeu majeur de compétitivité. L'avenir économique et sociétal de la nation et sa place dans le monde se dessinent au quotidien dans les universités : il s'agit de leur donner les moyens qu'elles méritent !